Boulard rejoint Caumel et Beyssac

A la Ponétie, sur leur lieu d’entraînement, le 20 février 2008, François Boulard et Michel Caumel du Running Club Arpajon (RCA) ont reçu des mains de Jacques Daffix, Président du Comité départemental d’Athlétisme du Cantal, un survêtement du Conseil général du Cantal. Présente, Sylvie Beyssac avait déjà perçu le sien lors de la dernière assemblée général du RCA. Ces survêtements du Conseil général récompensent ces athlètes arpajonnais pour leur qualification à des championnats de France FFA : Sylvie Beyssac, 29e vétéran des «France» de cross-country en mars 2007 et 20e vétéran des «France» de 10 km en septembre 2007 ; Michel Caumel, 33e vétéran 2 des «France» de 10 km en septembre 2007 et François Boulard, qualifié pour les «France» de cross-country cadet qui auront lieu, le 2 mars prochain, à Laval dans la Mayenne. En deux ans d’existence, le RCA de Lucien Sagnet, fort de près de 100 licenciés, envoie trois de ses athlètes au niveau national.
Boulard aux «France» de cross

Ayant rejoint le RCA, le jeune François Boulard atteint déjà, après trois ans d’Athlétisme, les «France» de cross-country cadet. En effet, lors de la demi-finale à Chambéry, il s’est qualifié en prenant la 39e place. Auparavant en 2008, il avait été 8e aux régionaux à Yzeure et champion du Cantal à Aurillac. En 2007, encore licencié à Aurillac Athlétisme (AA), il était déjà champion du Cantal à Arpajon-sur-Cère, 17e des régionaux à Yzeure et 61e de la demi-finale des «France» à Commentry. Encore non-licencié, François Boulard débute l’Athlétisme en 2006 lors du cross départemental de Labouygues chez Caldayroux où il prend la première place devant Alexis Taule en minime. Licencié ensuite à AA, il s’essaie en salle et obtient des perfs prometteuses : 3’04’’61 sur le 1000 m ; 1,40 m en hauteur ; 7’’10 sur le 50 m et 58 points au triathlon. Actuellement, François s’entraîne régulièrement avec Michel Caumel et Sylvie Beyssac, ses coaches. Sylvie Beyssac ne s’est pas qualifiée cette année pour les «France» de cross-country : «j’étais tombée avant à l’entraînement. Avec une côte cassée, le final a été difficile pour moi. Je n’ai pas réussi à accélérer en fin de course pour aller chercher la qualification comme l’année dernière».

Alléché par les courses hors stade

Originaire de Montluçon, François, 16 ans, est sur Aurillac depuis huit ans. Il a deux sœurs et deux frères plus âgés : «j’aime l’ambiance de l’Athlétisme mais je suis surtout attiré par le demi-fond. C’est pourquoi j’ai muté cette année pour le RCA, le club de ma mère». Alléché par les courses hors stade, le cadet pense faire quelques 10 km : «j’aimerai bien courir ceux de Commentry, Riom, Argentat, Brive ou Aurillac. J’ai beaucoup aimé le trail de Saint-Etienne de Maurs mais je sais qu’à mon âge je ne peux pas en faire beaucoup. Je compte courir tout de même à Coren pour la 11e édition de Ventre à terre aux trois roches et à Salers pour la 10e édition de la Pastourelle par équipe». En dehors de la course à pied, François pratique le BMX avec ses amis dès qu’il a du temps de libre : «j’aime aussi faire la fête avec eux et du surf en Bretagne quand je vais chez mon père». A la fin de l’année, il passe son BEP en électrotechnique au Lycée Jean-Mermoz et compte poursuivre ses études par un BAC Pro à Aurillac ou Clermont-Ferrand.
ce site a été créé sur www.quomodo.com