Championnat de France UNSS


Anne-Lise Valdenaire, championne de France scolaire

Deux licenciés du club Aurillac Athlétisme étaient présents sur le stadium Jean-Pellez d’Aubière, les 13 et 14 décembre 2008, pour participer aux championnats de France scolaires d’athlétisme en salle UNSS. Elève au Lycée Presles de Cusset, Anne-Lise Valdenaire revient avec le titre national par équipe vitesse et la quatrième place par équipe haies. Jacques Daffix, chef chronométreur manuel fédéral, a dirigé une équipe de six membres pour chronométrer les 160 courses programmées.

Un palmarès déjà bien fourni

Junior, Anne-Lise Valdenaire a bien tenu sa place dans les équipes vitesse et haies de son lycée Presles de Cusset. Elle fait partie depuis quelques années du Pôle espoir du CREPS de Vichy Auvergne tout en poursuivant ses études dans le lycée de l’Allier. Depuis ce week-end, elle étoffe un peu plus son palmarès avec un titre de championne de France scolaire par équipe vitesse en salle. Pour cela, Anne-Lise a couru ses 50 mètres en 7’’17 et 7’’31, deux performances de niveau FFA Régional 2. Son équipe haies finit au pied du podium à la quatrième place. Anne-Lise réalise deux perfs significatives sur le 50 m haies (76) : 8’’23 (niveau National 3) et 8’’32 (Régional 1). Anne-Lise fêtera ainsi, le 24 janvier prochain, ses 18 ans avec un palmarès déjà bien fourni. En particulier, elle détient déjà dix records du Cantal : 50 m haies (76) minime en salle (8’’33) ; triathlon minime en salle (78 points) ; marteau 3 kg minime (29,51 m) ; marteau 3 kg cadette (30.30 m) ; marteau 4 kg junior et espoir (23.55 m) ; relais 4 fois 200 m cadette, junior, espoir et senior en salle avec M. Assié, A-S. Bonhomme et A. Giroux (1’58’’50). L’année commence bien pour la championne cantalienne qui ambitionne une qualification pour les «France» FFA sur le 400 m haies junior sur piste.

Formation de jeunes juges officiels

Le Président du Comité départemental d’athlétisme du Cantal n’a pas passé un week-end de tout repos à Aubière. Pendant deux jours, Jacques Daffix a dirigé une équipe de six chronométreurs manuels formée d’un professeur spécialisé, d’un jeune juge national et de quatre jeunes juges régionaux. Le défi proposé a été de former le jury, de les initier, de les mettre en situation, de les éduquer tout en chronométrant les 160 courses de 50 m et 50 m haies composées de huit coureurs. En chronométrant deux coureurs par course, les sept chronométreurs manuels ont donc produit plus de 360 temps chacun. Ces temps ont pu être comparés immédiatement avec ceux enregistrés par le chronomètre électrique. Ceci a permis de vérifier les compétences des jeunes juges qui se sont pris facilement au jeu. A la fin de la compétition, Jacques Daffix a noté le jeune juge officiel national très doué et les quatre jeunes juges officiels régionaux fort appliqués. Chacun est reparti avec son diplôme en poche délivré par les instances de l’UNSS avec l’appui des fédéraux de la FFA. En pratiquant ainsi, de nombreuses vocations de juges officiels bénévoles sont nées qui pourront enrichir les clubs d’athlétisme dans toute la France.

ce site a été créé sur www.quomodo.com